17/10/2013

[Event] Appartement4‏

 

"Appartement 4"... Voyons... Il doit bien y en avoir des milliers dans Paris. Par déduction, enlevons déjà ceux qui n'ont pas de PlayStation 4. Ah, ça y est: nous y voilà ! Facile, non ?

Comme son nom l'indique, l'Appartement 4, c'était, avec un minimum de déduction, la soirée de présentation de la fameuse PS4.

Disposée en plus d'une vingtaine d'exemplaires, la machine nouvelle génération de Sony nous a été mise à disposition pour tester quelques-uns des premiers titres à venir. Le cadre, grand mais divisé en plusieurs zones selon les jeux disponibles, décoré dans les thématiques de ces derniers, a agréablement scindé les invités de façon intelligente avec de-ci de-là de délicieux amuse-gueules ainsi qu'un bar bien fourni autant en nourriture qu'en boisson. De quoi se sentir à l'aise rapidement, enfoncés dans les fauteuils capitonnés et manette en main !

En terme de conception, la manette de la PS4 peut se targuer de bénéficier d'une excellente ergonomie. Les joysticks composés d'une géométrie efficace doublée du grip habituel sont plaisants à manipuler, tout comme le reste du pad dont le revêtement à l'arrière surprend en bien: pas de doute, le travail de recherche fourni par les designers de Sony porte ses fruits. Sur le plan pratique, la position du bouton Start désormais rebaptisé Options, ainsi que du bouton Share en symétrie sur la gauche, peuvent perturber mais ont leur sens pour laisser place au pavé tactile central hélas peu exploité sur les jeux présents ce soir-là.

En effet, on aurait apprécié en avoir plus l'utilité que sur la démonstration des capacités techniques de la console, présentée dans une pièce un peu en retrait. Enfin, pour en finir avec la manette, on pourra noter encore l'intelligente présence lumineuse sur la tranche supérieure, indiquant ainsi l'attribution des joueurs dans le jeu: Joueur 1 = bleu, joueur 2 = rouge, joueur 3 = vert et joueur 4 = jaune. Fini l'éternel et agaçant doute de "qui est celui en rouge ?" !

Au tour maintenant de la console elle-même dont on sent clairement que le potentiel dépasse (heureusement) les jeux proposés. Pour en citer quelques-uns: DriveClub, le jeu de voiture situé entre l'arcade et la simulation, semble basé sur la concurrence entre amis et la course au score sur les dérapages, pointes de vitesse, etc. Knack est un jeu d'action/plates-formes qui aurait pu retenir l'attention à l'époque des Jak&Daxter/Ratchet&Clank mais qui ne nous a pas surpris par l'innovation, même s'il est plus difficile qu'il n'en a l'air. Assassin's Creed IV, la licence que l'on ne présente plus, tout comme le très beau Killzone qui pour l'occasion a été présenté par un membre des développeurs, FIFA 14 ou encore Contrast, des jeux variés dont peu nous ont laissé un souvenir impérissable (sauf peut-être Killzone). Nous espérons fortement que d'autres exclusivités viendront étayer le panorama de la PS4 à sa sortie, le 29 novembre, car la console a sûrement bien plus que ça dans le coffre. Nous n'avions pas l'autorisation de photographier directement les écrans mais les photos d'ambiance nous ont été accordées, et nous ne nous sommes pas privés.

 

Nehta (Fun&Zen)

Les commentaires sont fermés.